Les gens, l'amour et l'amitié n'ont pas de couleur

09.11.2018 17:52

"le seul moyen de faire évoluer la société est d’unir nos voix » Gaëlle van Rosen 
 

Nous sommes tous citoyens d'une même planète, sans distinction de couleur, de croyance, de vues politiques ou sociales. Nous respirons le même air, même si nous parlons des langues différentes. Nous avons le droit d'aimer et d'être aimé. Nous voulons être compris et accepté tel que nous sommes.

En 2011, l'organisation internationale UNITED a créé cette journée, conçue pour unir les peuples dans la lutte pour les droits et l'égalité de toutes les nations. Le 9 novembre, des conférences ouvertes sont organisées chaque année, des émissions et des films thématiques sont diffusés, démontrant ainsi l'absence de différences intellectuelles entre les représentants de différentes nationalités. La date n'a pas été choisie par hasard: dans la nuit du 9 au 10 novembre 1983, plus de 90 personnes ont été tuées en Allemagne et environ 30 000 ont été envoyées dans des camps de concentration. Cette "Nuit de cristal" brutale, comme on l'appelle en rapport avec le pogrom de masse, a marqué le début de l'extermination totale du peuple juif, connue de tous comme l'Holocauste (du grec "offrande consumée"). Dans le monde moderne, les manifestations d'hostilité fondées sur l'appartenance ethnique se manifestent partout avec une nouvelle force.

À la base, les conflits interethniques sont sans fondement - personne ne peut être meilleur ni pire que les autres, simplement parce que quelqu'un l'a décidé une fois. Belle mère, célèbre modèle, fondatrice du mouvement "50 teintes de racisme", Gaelle Van Rosen appelle les peuples à s'unir dans la lutte contre l'ignorance, pour mettre fin au harcèlement et à l'humiliation. La tâche importante est de rendre la société plus informée et informée. La tâche la plus importante est de modifier la loi, ce qui, dans de nombreux pays, n’entrave pas la prospérité du racisme en laissant des déclarations impunies incitant à la haine interethnique.
 

IMG_0711

Le projet "50 nuances de racisme" raconte les histoires de personnes à la première personne. Si vous êtes confronté à un malentendu du public, il est important de ne pas vous taire. Ce n'est qu'en commençant à parler que vous pouvez être entendu. Gaelle et son équipe diffusent les bonnes valeurs sociales à travers eux-mêmes et leur amour des autres. Il faut faire attention à ceux qui passent habituellement pour guérir la société, non pas localement, mais entièrement.

La Journée internationale contre le fascisme, le racisme et l’antisémitisme est une autre raison pour adopter une attitude proactive. Enfin, pour comprendre que nous n’avons pas le droit moral de condamner les autres et d’accrocher des étiquettes, nous avons toutefois l’occasion de ne pas nous laisser décider qui nous sommes pour nous.

Nous sommes différents et c'est la meilleure nouvelle.

L'auteur de l'article Korottchenkova Anna